Petite histoire de nos unités de temps

-1800

Ebauche des Semaines

En décomptant à partir de la nouvelle lune, les Babyloniens célébraient chaque septième jour comme un jour saint, également dénommé jour maudit, (comprendre inconvenant pour des activités prohibées). Ces jours-là, l'exercice de certaines activités était interdit aux officiels, et l'émission de souhaits interdite aux hommes du commun. Pour finir, le 28e jour était connu comme jour de repos.
Chacun d'entre eux était l'occasion d'offrandes à un dieu et une déesse différente, apparemment à la tombée de la nuit, pour éviter les interdits : Merodach et Ishtar, le 7e, Ninlil et Nergal le 14e, Sîn et Shamash le 21e, et enfin Enki et Mah (en) le 28e. Des tablettes remontant au règne de Cyrus Le Grand et Cambyse II, au vie siècle av. J.-C., indiquent que ces dates étaient parfois approximatives. Fondamentalement, la lunaison de 29 ou 30 jours contenait trois semaines de sept jours (en), et une semaine finale comportant de neuf ou dix jours, rompant avec le cycle continuel de sept jours.
Parmi d'autres théories de l'origine de Shabbat, une théorie des Assyriologistes comme Friedrich Delitzsch prétend que le Shabbat provient du cycle lunaire contenant quatre semaines se terminant le Shabbat, plus un ou deux jours additionnels non calculés par mois. Cette théorie soulève des difficultés lorsque l'on entreprend de concilier les différences entre une semaine continue et une semaine lunaire, et d'expliquer l'absence de texte nommant la semaine lunaire Shabbat dans quelque langue que ce soit.

Réalisation Webmaster : Olivier Greindl Contact